FRANCISCOLAND cinoche, amour, orages et épopées

FRANCISCOLAND    cinoche, amour, orages et épopées

THE OUTSIDERS, fureur de vivre

DRAME                      

FRANCIS FORD COPPOLA

 

eH5U7Rpy3ia0iPOopgPqlk3CaAF.jpg

 

 

 

 

 

 

Voici un millésime 1983 du cépage Coppola qui a vieillit comme un bon vieux classique.

 

Tourné au début des années 80 mais hommage avoué au cinéma  des années cinquante,  il se situe aujourd'hui dans la droite ligne des films sur la jeunesse comme A l'Est d'Eden ou La Fureur de Vivre avec un soupçon d'American Graffiti (clin d'oeil au cinoche des seventies qui vit apparaitre Coppola).  Amitiés solides, gangs rivaux, plans drague au drive-in... Au casting, un vivier de jeunes acteurs dont beaucoup n'ont pas eu la carrière qu'ils méritaient (C Thomas Howell ou Ralph Maccio...Matt Dillon, aujourd'hui trop rare...)

 

The Outsiders n'en est que plus émouvant.

Bonheur de retrouver l'impérial Patrick Swayze, solide et fragile à la fois dans son rôle de jeune chef de famille. Et Tom Cruise, déjà monté sur piles.

 

10168_4.jpg

 

Ce n'est ni Le Parrain, ni Apocalypse Now mais un Coppola au regard tendre, apaisé,  et toujours juste dans sa mise en scène et direction d'acteur.

Le transfert HD m'a conquis. (Je croise les doigts pour voir arriver bientôt dans les bacs un transfert digne de ce nom pour le magnifique Rusty James. Une variation poétique et "expérimentale" du maitre Coppola sur le même univers. Après l'hommage, l'avant garde...) Subsistent de rares scènes au grain envahissant mais pour le reste c'est une totale redécouverte. Niveau de détail ahurissant pour un film de plus de trente ans et traitement des couleurs admirable.

Trente ans après, The Outsiders fait figure de chant du cygne. Celui de ces mélodrames en cinémascope sur une jeunesse sans repères qui ont vu placé sur orbite les figures à la  James Dean, Brando, Newman, Beatty oy Presley.

Un style romantique et flamboyant à la Kazan, aujourd'hui disparu.

Redécouverte incontournable pour les fans.

 

 

 

Francisco,

 

 

10168_24.jpg

 

 

Transfert HD

 

Renversant.

Je croise les doigts pour voir arriver bientôt dans les bacs un transfert digne de ce nom pour le magnifique Rusty James. Une variation poétique et "expérimentale" du maitre Coppola sur le même univers. Après l'hommage, l'avant garde...) Subsistent de rares scènes au grain envahissant mais pour le reste c'est une totale redécouverte.

Niveau de détail ahurissant pour un film de plus de trente ans et traitement des couleurs admirable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'HOMMAGE

 

 

 

 

 

 

55350_front.jpg

 

 

 

 

 

THE OUTSIDERS

1983

1H50 (director's cut)

 

 

LE BLU-RAY :   Subsistent de rares scènes au grain envahissant mais pour le reste c'est une totale redécouverte. Niveau de détail ahurissant pour un film de plus de trente ans et traitement des couleurs admirable.

Director:

(as Francis Coppola)

Writers:

(screenplay), (novel)

Stars:

, , | »

 

 

 

10168_19.jpg

 



14/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi