FRANCISCOLAND

FRANCISCOLAND

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO     (2014 - 2018)


Échos, impressions & balades sentimentales sur films, docs et séries

 

  into-the-wild4.jpg


 

 

 

Historique : Quelques "Must"


 birdman-poster-green.jpg

 

0392bceb9d4f28db8b63a375eda5f9f7-lucky.jpg

 
brazil-1985-002-poster-00n-6si.jpg

inherent_vice_poster.png

 

IMG_0663.jpg

 

mad-max-fury-road-movie-posters.jpg

 

 

artfichier_777966_5296309_201511215946579.jpg

 

 

 

 

 

L'intégrale !


 

IMG_1657.jpg

 

 

 

 

 

LES CHRONIQUES DES POTES


 

artfichier_777966_5491732_201602221404163.jpg


Savourez la prose de :

 

 

Spinaltap 

 

Cirimax 

 

Thierry     One love    Dina   et Nico

 

 

 

 

Crédits chroniques ciné  :


 

Au pied de chaque chronique, sous le "ressenti-image des Blu-ray" (pour le son je n'ai qu'un 2.1 donc je m'abstiens) chaque nom du casting est un lien vers le site IMDB, fabuleuse base de données internet du cinéma mondial fondée au départ par un extraordinaire cinéphile :  Col Needham !!!

Total respect, man.

Ton site, c'est ma Bible.

 

 

 

 

LE MOT DE DÉPART  


  mud-1200-1200-675-675-crop-000000.jpg


 

 

 

Si l'aventure du Cri du Chameau continue (ouvrir la porte, un peu plus bas) celle des chroniques ciné s'achève.

Elles resteront en ligne mais la rando pour moi s'arrête ici, même si j'ai longtemps et souvent pris un pied fabuleux à partager ma passion avec vous. J'en profite d'ailleurs pour m'excuser d'avoir plusieurs fois effacé tous vos commentaires qui fleurissaient au bas des chroniques (j'essayais juste de gagner un peu d'espace et de mémoire sur le site) parce que toutes vos réactions étaient bien sympa à lire.

 

Voilà

Aujourd'hui je préfère m'arrêter. Tout simplement parce que le plaisir et l'entrain m'ont quitté.

Pourquoi?

Bonne question.

La réponse sera un peu nébuleuse...

 

Beaucoup de déception sur grand écran, le sentiment que le cinoche que j'aimais a disparu.

Mais ça, c'est sans doute parce que j'ai pris mon petit coup de vieux.

 

Les supports physiques sont menacés, obsolètes. On surfe, on papillonne, on consomme de l'image comme au self. C'est fun et pratique, ça ne  prend pas de place, mais c'est artistiquement et moralement désolant. L'importance du "rituel"' d'aller voir, tenir un disque, acheter un film est pourtant essentielle pour donner un minimum de corps à l'expérience.

L'analyse réseau produit désormais des oeuvres "à la commande" en fonction des mouvements d'audience et des flux de fréquentation sur la toile. La fréquentation passe avant l'inspiration. Ésthétiquement, le propre et lisse numérique produit des films techniquement impeccables mais transparents, c'est à dire non transpirants.

Nous vivons une forme d'adieu à la "matière" filmique. Le cinéma était une magnifique illusion mais bel et bien présente sur la peloche. Ce ruban magique prenait soin de nos âmes et ronronnait en cabine. Tout est là mais tout à disparu. Un spectacle exportable à l'infini au coeur d'un désert virtuel aride et fluorescent.

Mais ça c'est sans doute parce que je fais un peu mon vieux con.

 

Mille merci encore une fois à ceux qui, comme Spinaltap, Cirimax, Old Guy, Lucie, L'anominus, Anne-Valle, Thierry, OneLove, Nico, Dina, Mariano, Fredo, Boris etc m'ont suivis et ont même, pour certains, participé au partage sur site de leurs vibrants coups de coeur. C'est vrai que le blog est resté relativement anonyme et n'a jamais vraiment décollé mais je sais et constatais dans mes stats que je conservais un public fidèle de vrai passionnés. Ça me suffisait. Mais un tel lectorat réclame de la sincérité, de l'élan et de l'envie.

N'ayant plus le feu sacré je n'ai pas envie de dégringoler.

Alors, merci encore, mes amis cinévores !

Merci aux potes et à tous ceux que je ne connaissais pas.

 

Good Night and Good Luck !

 

 

Francisco,

 

Le 17/09//2018

 

 

 28685628_1474815495962772_8470480095414182439_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

À L'OUEST DU BLOG, L'AVENTURE CONTINUE ...


 

 

 

 artfichier_777966_6714135_201612232547372.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Naissance du Franciscoland                 13 / 07 / 2014 

Rédaction                                                     Francisco

Production                                                  The Roaring Camel & Associates

 

 


 

Total visites pages : 141937

 

 

 

À mon Fred, éternel frangin de coeur, qui s'est battu comme un spartiate.

À J-P, qui en a eu raz-le-bol...