FRANCISCOLAND ( à la poursuite du lapin blanc )

FRANCISCOLAND    ( à la poursuite du lapin blanc )

Les Chroniques Ciné

(2014 - 2019)

 Impressions et balades sentimentales sur films, docs & séries

 

frida-photo-frida-1007594.jpgFrida  (2002)

  

 

 

Rêveur-teaser

 

 


 

 

 

 

 

 
 

Le Cri du Chameau

 
Impressions et balades sentimentales sur tout le reste
 
 

 Francisco

 

 

artfichier_777966_6739494_201612301858939.jpg

 

 

 

 

 


  

WTF ?!!

 

C'est quoi le Franciscoland?

Sans pubs ni infos people, ce fut d'abord un espace mondialement inconnu sur le cinoche qui refait sa vie "'à la maison".

Rien d'exhaustif, juste mes coups de coeur au gré des revoyures et découvertes.

 Puis, l'écriture partant en fugue, s'est greffé un bouquin pour foutre le camps...

 

Parce que, Le Franciscoland c'est d'abord et surtout un regard sur le monde qui fleure bon les fins d'après-midi dorées, la musique, ce qu'il reste de tendresse, les boxeurs et boxeuses mélancoliques, le pain grillé et les chiens, le désert et les TER qui grincent, les séries B un peu foireuses mais qui réconfortent, les clopes, la photo, le café, l'autoroute, le chocolat, les champs, les arbres, la nuit, les jours de pluie et, au-dessus de cette vaine agitation, juste sous la lune, au coeur du désert on peut entendre : Le Cri du Chameau.

 

 

 

 

 

 

Ouverture de Franciscoland      13 / 07 / 2014 

Participation active                    Spinaltap, Puce, Cirimax, Annevalle, Fabienne, L'anominus, OneLove, Thierry, Nico, Dina...

Production                                   The Roaring Camel & Associates

 

 

 

Crédit chroniques ciné


Au pied de chaque chronique, sous le "ressenti-image des Blu-ray" (pour le son je n'ai qu'un 2.1 donc je m'abstiens) chaque nom du casting est un lien vers le site IMDB, fabuleuse base de données internet du cinéma mondial fondée au départ par un extraordinaire cinéphile :  Col Needham !!!

Total respect, man.

 

Total visites pages :


 174411

 

 

 

 

 

À mon Fred, éternel frangin de coeur, qui s'est battu comme un spartiate.

À J-P, qui en a eu raz-le-bol...