LES HEURES LIBRES

LES HEURES LIBRES

 

FILMS, DOCS &  SÉRIES

 

Passion, impressions & inévitables divagations

 

 

 LES CHRONIQUES DE FRANCISCO

 

    

image-w1280.jpgThe Neon Demon         (2016)

 

 

 

 

 

 

 

 

NIGHTMARE ALLEY, joyau noir

Drame    Film Noir Guillermo Del Toro                                     Un festin ! 15 ans après avoir été ébloui par son Labyrinthe de Pan, le génie de Del Toro m'a de nouveau explosé à la figure. Moins fan de son diptyque Hellboy (dont j'apprécie pourtant le bestiaire) ou de Pacific Rim et ayant trouvé...

DESERT COFFEE, si loin si proche

Doc     Chronique sociale Mikael Lypinski                           Bienvenue à Slab City ! Si vous avez été sensibles à l'univers de Nomadland, poussez un peu plus loin et retrouvez ceux qui ont définitivement rompus avec le système. Cabanes en planches, mobil-homes défraîchis, branchements électriques hasardeux, réservoirs à eau d'une capacité...

LAMB, deux coeurs en hiver

Poème macabre        Conte          Ofni Valdimar Jóhannsson                                     L'amour n'épouse ni formes ni limites... On m'avait vendu Lamb comme un conte horrifique et je découvre une fable, macabre certes, mais d'une poésie profonde et rude. Voici un objet filmique non identifié...

THE NORTHMAN, c'est (très) beau mais (un peu) con

Film de vikings d'auteur   Revenge-movie   Mystique trip Robert Eggers                                   Bon, je vais commencer par vous avouer avoir roupillé dix bonnes minutes au cours du film. Ceci histoire de vous rappeler que je n'ai aucune légitimité en tant que critique. Mais il se trouve que ce petit incident en terme d'attention ne m'empêche nullement de vous livrer ma premiè...

SEULE LA TERRE EST ÉTERNELLE, lumineux crépuscule

Documentaire     Portrait     Ode à la nature    Leçon de vie François Busnel  &  Adrien Soland                           Le souffle. Le doc s'ouvre sur la respiration d'un homme revenu de mille vies.  Une respiration lourde de dizaines de milliers de kilomètres parcourus à pied ou en voiture, souvent loin des villes, au coeur de la nature sauvage, de ...
 

 

 

 

 

 

  

 

L' INTÉGRALE


 

artfichier_777966_9091628_202108245258318.jpg
          
               

 

                                                  

  

 

 

 

COLLECTIONNITE                              tentations de juillet


 

L'enfance sublimée, un justicier gothique à souhait, Michelangelo & Monica ...

 

 

 Belfast-Blu-ray.jpgThe-Batman-Steelbook-Blu-ray-4K-Ultra-HD.jpgLe-Desert-rouge-Blu-ray.jpg

 

 

 

 

 

 





L
'autre côté du blog

                                           

 

artfichier_777966_8841484_202011303256115.jpg 

     

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

KIÉTU ?

 

 

 

            Journaliste reporter d'images, Francisco (pseudo improbable auquel il tient farouchement pour des raisons profondément personnelles)  meuble ses nuits d'insomnies et une bonne partie de ses jours de repos à dévorer films, docs et séries. Après avoir chroniqué sorties et rééditions Blu-ray sur différents sites marchands à l'époque de l'essor de la HD,  il se lance en 2014, à l'intiative de quelques ami(e)s navrés ou épuisés de l'entendre parler ciné à longueur de journée, dans l'aventure d'un blog qu'il baptise sans génie "Les Chroniques Ciné de Francisco" histoire d'être bien clair, synthétique et, surtout, de rapatrier ses quelques aficionados.

 

Il ne s'agit pas d'accompagner l'actu (depuis deux-trois saisons, il ne signe qu'une trentaine de chroniques par an)  mais simplement de partager ses coups de coeur au grès d'une rediffusion, d'une sortie ciné ou d'un achat de Blu-ray (défendre la permanence du support physique, surtout à l'ère où "cancel culture" et bien-pensance effacent des titres des plateformes) Au fils de vos lectures, vous trouverez du récent, du culte, de l'ancien, du oublié, du barré, du pas-vraiment-chef-d'oeuvre-mais-qui-fait-du-bien-quand-même, du cérébral mais aussi du musclé. Bref, du poétique jusqu'à l'"envoyage" de trucs lourds voir limite pesants. Bref, le cinoche quand il est gourmand, généreux et sans posture.

 

Cet absolu éclectisme séduit immédiatement ses vingt premiers lecteurs, comme, par exemple, sa famille, ses chiens ou quelques amis, ce qui l'encourage à continuer. Incapable d'en faire la promotion, quasi inactif sur les réseaux sociaux (hé ouais, c'est toujours concevable) et refusant tout partenariat ou liens publicitaires, le site de Francisco acquiert très rapidement une absence de renommée d'échelle internationale. On se souvient du célèbre slogan: "Les chroniques ciné de Francisco, où que vous alliez, vous n'en entendrez jamais parler" Sa fréquentation reste aujourd'hui encore d'envergure confidentielle, malgré quelques chroniques ayant passé le cap du millier de visites, ce qui, sur ce territoire, est l'équivalent d'un buzz ou raz-de-marée.

Voilà, c'est ainsi qu'il se sent libre. La seule pression qu'il tolère il la boit. Et essentiellement l'été. il aime très fort sa femme et ses enfants, n'oublie jamais d'appeler ses tendres parents ni de promener ses chiens. Val & Scott. Ils furent ses tout premiers fans au moment du premier clic de publication. Précisons qu'ils savaient qu'après cette action historique, leur maître allait logiquement vouloir prendre l'air et enchaîner sur une longue promenade.

 

Ce n'était au départ que quelques impressions, parfois quelques lignes ou deux trois paragraphes, mais avec les années, Les Chroniques se sont souvent étoffées. Le blog est une matière vivante. De nombreux articles sont remaniés, retouchés au fil des années. Des trucs bâclés, voir merdiques, deviennent alors tout à fait lisibles. Côté régularité, là, c'est la totale liberté. Parfois les articles s'enchaînent puis plus rien pendant des semaines, voir un ou deux mois. Ses seuls carburants restent le coup de coeur, l'inspiration et l'envie. Que de l'énergie verte. Sans oublier le plaisir de ne rien foutre, même si c'est plus dur depuis qu'il a arrêté de fumer. Tout le monde s'en fout mais il est bon de rappeler combien rien en ce monde n'est permanent.

De temps en temps certains potes, comme Spinaltap ou Cirimax ont même laissé fleurir ici leurs propres chroniques mais  tous ont fini par se lasser, manquer de temps, ou, plus simplement, rejoindre le monde des adultes. Certains humains ont encore le sens des priorités.

 

Est ensuite venu se greffer (vers le bas de la page d'accueil et en décembre 2016) une nouvelle aventure. Le Cri du Chameau. Alors là, soyons clair, on entre dans le domaine de l'expérience littéraire totalement expérimentale. Quatre saisons d'échappées poétiques, écriture automatique, entre infusions surréalistes et autobiographie déguisée, qui surent, malgré tout, trouver leurs fidèles. Le plus important est d'avoir de "bons" lecteurs. Conséquence de cet ajout et au terme de plusieurs années de maturation, le titre du blog est passé de "Les Chroniques"... à " Les Heures Libres ", même si cet humble site à l'abri de la pub restera toujours référencé, googlement parlant, sous l'appellation des "Chroniques ciné de Francisco".

 

Aujourd'hui, après plus de 600 publications, difficile de qualifier Francisco de "meilleur chroniqueur ciné du web" comme l'avait surnommé son Jack-Russell Terrier en 2014. Pourquoi? la raison est aussi simple que désolante :

Il a, de son propre aveu, conservé cette  fâcheuse manie, l'impatience étant son principal défaut, de publier AVANT de se relire. Certaines fautes d'orthographe, la plupart impardonnables, scandaleuses, limites dégueulasses, sont ainsi corrigées plusieurs heures, jours, semaines, mois ou années après, voir pas du tout. Il serait facile de lui en tenir rigueur, voir de ne plus revenir, mais bon, bientôt huit ans après sa première mise en ligne sur site et à l'époque où la plupart des chroniqueurs sont passés aux vidéos YouTube (plus pratique question orthographe), il est toujours là, le Francisco. Fidèle au poste. Partageant généreusement avec toi, cher public, ses coups de coeur et découvertes par le biais de l'écriture. C'est peu régulier mais souvent inspiré et, surtout, c'est de la Soul, man.

"La mécanique magique des mots est sa came" comme l'exprime lui-même si maladroitement cet éternel jeune homme à moitié chauve. Écrire serait l'unique moyen, selon lui, d'échapper au "délayage" assommant des vlogueurs. Et cet effort là, comme disait Arthur Schopenhauer "c'est pas rien". Alors, du fond du coeur, merci aux 69 membres comme aux nombreuses anonymes et surtout merci à toi, Francisco, de rester, aujourd'hui encore, mon fidèle pseudo.

Show must go on, finalement.

 

 

                                  106453181_2870447503066224_4359521048469676072_n.jpg

 



 

 

 

crédit chroniques ciné

 

 

Au pied de chaque chronique, sous le "ressenti-image des Blu-ray" chaque nom du casting est un lien vers le site IMDB, encyclopédique base de données internet du cinéma mondial fondée, à l'origine, par un extraordinaire cinéphile :  Col Needham !!!

 

Pour des raisons de stockage, vos commentaires peuvent s'effacer après quelques mois. Lorsqu'ils apportent de nouveaux éléments d'analyse du film une rubrique "avis des lecteurs" est créée au sein de la chronique et vos réflexions ou sentiments sont ainsi dignement conservés pour l'éternité dans le corps de l'article. Alors, ne vous en privez pas : donnez votre avis. Si, comme le mien, il n'a aucune valeur alors autant l'offrir gratuitement en partage !

 

 

 

 

 

Rédaction                          Francisco et les participations fructueuses de  SpinaltapCirimax, OneLove, Thierry  Dina, Nico & l'indéfectible soutien de Puce
1ère mise en ligne           13 / 07 / 2014 
Total visites pages         256680

  

 


IMG_1857.jpg
     
                                                                  

 Val          Compagnon de blog         2008 - 2022