LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

LES CHRONIQUES CINÉ DE FRANCISCO & Co

DAVID LYNCH THE ART LIFE, dans la matrice

DOCUMENTAIRE / VOD

JOHN NGUYEN

 

425445.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Peindre, fumer, méditer.

Une vie pour l'Art...

Voici un documentaire absolument fascinant. Un voyage hypnotique dans la mémoire d'un des créateurs les plus "habités" de ces dernières décennies. Un type qui a révolutionné le cinéma et l'univers ultra-balisé des séries TV. Twin Peaks et une palanquée d'objets filmiques absolument uniques. Des oeuvres perturbantes, douées d'une vie propre, et traversant toutes les modes par la seule force évocatrice des visions qui s'y déploient.

Mais à l'origine, il y a le peintre et plasticien. Un flux créatif ininterrompu travaillant la toile, brassant couleurs, matières, collages et reliefs en totale liberté.

 

John Nguyen accompagne l'artiste au travail tandis que la voix-off de mister Lynch évoque souvenirs d'enfance et années de formation. Chaque image captive et le récit passionne.

Tout le processus de création se développe et accouche de cet univers aussi prodigieux qu'inquiétant dont se régalent ses admirateurs (dont je fais parti).

À l'évocation d'un trauma d'enfance, vision horrifique d'une femme nue à la bouche ensanglantée courant seule la nuit dans sa rue, revient aussitôt dans notre mémoire cinéphile les apparitions fantomatiques de Blue Velvet et Lost Highway.

Nous plongeons bel est bien aux racines de l'art.

Et l'artiste se livre sans réserve.

 

Lynch.jpg

 

Comme dans tous grands docs, les silences aussi sont éloquents.

La lumière qui baigne l'atelier de Lynch fait exploser chaque détail des oeuvres comme le visage et les mains du maître. Et puis il y a ces moments d'arrêt, où, l'esprit en jachère, le regard de Lynch se porte au delà de l'écran. L'homme médite. Roi, au centre de son univers. Et ces moments "d'absence" sont magnifiques.

L'étrangeté absolue de son monde signe un triomphe humaniste. Celui de l'esprit et de la main libérés. Le doc s'achève alors sur l'évocation du tournage de son manifeste expressionniste. Le sublime, oppressant et angoissant "Eraserhead".

L'homme a trouvé sa voie.

Naissance et éclosion d'un géant.

 

 

 Francisco,

 

 

 

artfichier_777966_7267920_201707243808853.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

48c6413789b09231ef441c8d76ccb697.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28460-david_lynch_the_art_life_3-9f8d7e3f-4960-4383-9cd3-380c0b6f0519.jpg

 

DAVID LYNCH   THE ART LIFE

2016

1H20

L'IMAGE :  Une méditation documentaire admirablement filmée. Gros plans inspirés. Toiles offertes dans toutes leurs matières portées par des couleurs et contrastes puissants, Gestion impériale des documents d'archives tournés en 8mm. The Art Life se doit d'être appréciée en HD pour profiter de toutes les richesses visuelles et sensitives. Seul un dvd est annoncé, pour le moment,  mais la VOD propose la séance en haute définition. Ne vous en privez surtout pas!

Directors:

, | 1 more credit »

Star:

 

 

 

 

 

david-lynch-the-art-life-tournage-eraserhead-e1481476724223.jpg



24/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi