FRANCISCOLAND le grand cinoche des jours qui passent

FRANCISCOLAND le grand cinoche des jours qui passent

CAPTAIN FANTASTIC, Big Daddy !

FEEL-GOOD MOVIE

MATT ROSS

 

captain-fantastic-poster_521594_3914.jpg

 

 

 

 

 

Captain Fantastic, petit bijou de sensibilité et d'éveil. 

Voilà une forme de manifeste bobo qui pourrait vite agacer mais qui se révèle au final beaucoup plus tendre et profond que la vision dogmatique que le personnage de papa-gourou impose à sa tribu. 

 

Oui, nous entrons d'abord dans un trip hippie radical, (magistrale scène de chasse en ouverture) où les six enfants de Ben ont appris à survivre en pleine forêt, loin de la société en oeuvrant à développer un esprit sain dans un corps sain.

Tous grandissent sous les préceptes et dans l'admiration, certes légitime, du philosophe et linguiste Noam Chomsky qui fut un des premiers pourfendeurs du néo-libéralisme et des ravages de la globalisation. La grande force du film au delà de sa justesse d'écriture, sa réalisation somptueuse et son épatant casting est d'interroger la légitimité d'une tel choix de vie.

Cet homme a t'il le droit d'imposer à ses enfants une éducation qui les "condamnera" à devenir des "exceptions"?

 

564828.jpg

 

Le microcosme bâti par le personnage montrera vite ses limites, au moment ou toute la famille devra "redescendre" dans le monde pour assister au funérailles de leur mère. La famille quitte son havre de paix et un nouveau voyage initiatique commence. À l'image de la transformation de Ben (formidable Viggo Mortensen) d'abord autoritaire, inquiétant, intransigeant mais terriblement attachant et capable au final d'une désarmante humilité.

 

Matt Ross, réalisateur et scénariste prend soin de révéler petit à petit les failles de L'utopie défendue par Captain Fantastic tout en en soignant les richesses. Le film devient alors plus qu'une simple fable bobo. Ben devra se plier au principe de réalité. En rêvant d'un autre monde cet homme des bois, agile, courageux et érudit, a transformé ses enfants en petits génies athlétiques et philosophes incapables de s'adapter au "vrai monde". Mais attention, les pères-la-morale en seront pour leur frais, vous n'assisterez pas ici à un glorieux retour "à la normalité" pour cette famille résolument unique. Le tour de force de ce Captain Fantastic humaniste et poétique, est d'aller, malgré tout, au bout de sa logique. 

 

Toute la beauté du parcours est de n'être ici qu'un formidable et bouleversant réajustement.

Sans trahir leur aspiration première à  l'autonomie spirituelle et matérielle chacun trouvera le chemin d'un possible retour au monde.

Et le simple et somptueux plan final saisit toute l'essence de cette sagesse éclairée.

Bravo Captain!

 

 

 

 Francisco,

 

 

 

Captain-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avis des membres

 

 

Thierry

 

"Magnifique film. On entre dans le métrage sans en ressortir jamais. Bien dirigé, bien filmé, naviguant toujours au plus proche d'un réel idéal, celui d'une humanité tempérée et passionnée, une très belle découverte."

 

 

L'anominus

 

"C'est bobo mais c'est beau"

 

 

 

 

 

81gzsDg4jkL._SL1200_.jpg

 

 

CAPTAIN FANTASTIC

2016

1H55

L'IMAGE: Compte-tenu de la grande beauté du spectacle accessible en VOD HD on peut raisonnablement penser que le blu-ray doit tutoyer l'utopie du top-démo. Un ravissement permanent de détails et couleurs.

Director:

Writer:

 

 

 

 

Captain-fantastic-Critique4.jpg



19/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi