FRANCISCOLAND

FRANCISCOLAND

MYSTIC RIVER we bury our sins here

POLAR / DRAME

CLINT EASTWOOD

 

Mystic_River.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je viens de revoir ce chef-d'oeuvre.

15 ans après, le temps a fait le job. Ce sombre et somptueux polar n'a cessé de prendre de l'altitude. C'est à cela que l'on prend la mesure des monuments. Longtemps après leur sortie, les voici, étoiles solitaires trônant au milieu des pâles photocopies. Mystic River combine tous les éléments pour conduire le cinéphage à l'orgasme. Une mise en scène au classicisme admirable. Cadres larges, travellings discrets. Une photographie signée du fidèle Tom Stern qui nous fait avancer dans les ténèbres avec élégance et pour hanter le tout, des acteurs et actrices fabuleuses. Des gueules de cinéma. Tous inoubliables.

Du grand cinéma qui ne triche pas et avance droit sur nous sans frimer.

 

Tim Robbins, Sean Penn, Kevin Bacon. Un trio magique prenant son élan sur l'écriture sèche et réaliste du scénariste de LA Confidential Bryan Helgeland. Une adaptation qui respecte et fait plus que rendre hommage au terrassant bouquin de Dennis Lehane.

Tout est en place, tout est juste. Et tout est terrible.

D'une ouverture tétanisante, l'intrigue de Mystic River déroule son enquête d'une manière implacable jusqu'au dénouement effarant.

Le destin est en marche.

Et c'est une marche funèbre. 

 

mystic-river-france-3-comment-faire-croire-que-vous-avez-vu-ce-film-culte.jpg

 

Tout est dit de la cruauté d'une vie marquée par "les loups", du poids d'un passé qui verse son poison sur le présent. De la supplication déchirante d'un père endeuillé au regard perdu d'un "éternel enfant abusé" la puissance des images et de l'interprétation grave pour toujours des images indélébiles dans notre mémoire cinéphile. Ainsi avance le film. Une forme et un propos qui ne relâchent jamais leur étreinte. Clint Eastwood réalisateur impose son savoir faire et, tout en se tenant à bonne distance et sans effets inutiles, nous cloue le coeur à l'écran.

 

Oui, Mystic River est un film terrible. Le récit universel d'un drame originel et de sa contagion au présent. Le mal, de ses racines à ses ramifications. Le récit de l'innocence massacrée, de la solitude et de l'incompréhension que génère le chaos de l'acte criminel.

Plus qu'un polar, Mystic River a bien la dimension d'une tragédie.

Elle trace et scelle le parcours d'âmes damnées.

Inutile de faire des pages sur une telle oeuvre. Elles dit tout et s'impose d'elle même. Tout est là, sur l'écran. Le talent à l'oeuvre sur tous les plans.

C'est un classique à posséder dans toute Blu-raythèque qui se respecte.

 

J'aime presque tous les films de Clint mais celui-ci est pour moi un de ces plus grands. Aux cotés de Bird, Million Dollar Baby, Impitoyable, Sur la Route de Madison ou Un Monde Parfait, Mystic River s'impose par sa noirceur définitive.

 

 

 

 Francisco,

 

 

 

 

PS : Merci à toi, Mariano, pour m'avoir filé l'envie de le revoir.

 

Mystic-River_width1024.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 Mystic-river-France-3-decouvrez-les-enfants-de-Tim-Robbins-et-de-Susan-Sarandon-Photos.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

61tskVLckLL._SL1000_.jpg

MYSTIC RIVER

2003

2h15

LE BLU-RAY : Un Blu-ray sorti en 2010 qui reste encore largement présentable mais on peut rêver d'une remastérisation en profondeur. Quelques blancs brulés et une gestion du grain qui a parfois tendance au lissage nous prive de la pleine matière de l'admirable travail photographique du fidèle chef-op Tom Stern.

Director:

Clint Eastwood

Writers:

Brian Helgeland (screenplay), Dennis Lehane (novel)

 

 

 

09202010_mysticriver1.jpg



04/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi