FRANCISCOLAND cinoche, amour, orages et épopées

FRANCISCOLAND    cinoche, amour, orages et épopées

LES ARDENNES, OneLove en a perdu son protège-dents

POLAR

ROBIN PRONT

 

 

372263.jpg

 

 

 

 

 

 

j'ai terminé le film littéralement la gueule ouverte comme si j'avais pris un "KO foie", quand tu boxes avec quelqu'un de beaucoup plus fort que toi qui te fait "faire l'ascenseur" et recracher ton protège-dents...
Je n'en reviens toujours pas !

 

les-ardennes-robin-pront-953476.jpg

 


Quel final !

L'ultra-violence cotoyant la beauté du closing track techno de Flesh and Bones, "Rigor Mortis".
Je m'attendais à quelque chose d'assez hardcore vu les agissements ainsi que la "tête de porte-bonheur" que se coltine Kenny mais quand même pas à ça, "noir et dingue" comme tu dis...
C'est rare qu'un film me fasse cet effet-là, je pense à Bullhead et Alabama Monroe également mais aussi à Victoria (que je te conseille vivement au passage...) pour mes dernières grosses grosses claques en date.
Je n'ai qu'une envie c'est de le revoir au plus vite ce chef-d'oeuvre.
Je suis frontalier avec la Belgique, Anvers c'est quasi la porte à côté et les Ardennes pas beaucoup plus loin non plus...
Ces paysages je les connais bien, ils sont très bien restitués.


Quant à la bande-son que j'affectionne particulièrement, il faut savoir que la techno fait partie intégrante de notre culture, on a grandi avec, toutefois ici ce n'est pas le strass et paillettes d'Ibiza, pas de David et Cathy Guetta au slogan putassier "F**k me i'm famous !" non, chez nous c'est plutôt du "F**k you i'm infamous !"...
Bande-son en parfaite adéquation avec l'énergie/tension/noirceur véhiculées par le film.

 

dardennenk.png


Des Kenny déshumanisés et cocainés ce n'est pas ça qui manque malheureusement et pour en avoir vu de près vaut mieux pas s'y frotter et les fuir au plus vite...
Le "Stef" quant à lui c'est un peu une sorte de "Fourniret sous acides".
Le trans' bien bon également, l'acteur était présent dans Bullhead comme homme de main de la mafia des hormones il me semble...
Veerle Baetens difficilement reconnaissable mais toujours aussi charismatique même en ancienne tox' broyée par la vie dans ce qu'elle offre de plus vil mais qui lutte tant bien que mal pour remonter la pente et s'éloigner de ses démons...
Jeroen Perceval a de la gueule lui-aussi en petit frère (meilleur ami de son partenaire à l'écran depuis l'adolescence ce qui rend la confrontation encore plus juste...).
Certaines situations/répliques m'ont quand même arrachées de nombreux sourires, sans spoiler faut avouer que le sapin de Noël, le "barbecue", les autruches...

 

 

 

 

 OneLove,

 

 

 

 

 

 

1507-1-1.jpg


 

LES ARDENNES

2015

1H35

LE BLU-RAY: L'atmosphère est ténébreuse mais le Blu-ray éclatant. Dans le genre noir et glacial c'est top démo. Piqué olympique et niveau de détail chirurgical.

Réalisation:

 

 

 

 

jan-bijvoet-dans-les-ardennes-de-robin-pront_5574763.jpg

 

 

 



06/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi