FRANCISCOLAND. à la poursuite du lapin blanc !

FRANCISCOLAND.     à la poursuite du lapin blanc !

LA REINE DES NEIGES: Au secours...

ANIMATION / RADIO-CROCHET      BLU-RAY     

CHRIS BUCK   JENNIFER LEE

21048423_20131010144035539.jpg

Oscar du meilleur film d'animation !?????
Plus gros succès de tous les temps depuis que l'homme a conçu la roue !!????
Oui
Ce truc là.
Un conte braillard arrosé de couleurs fluos destiné aux millions de fans de The Voice.
Bourrine et décérébrée cette Reine des Neiges aligne d'insupportables chansons balancées à tue-tête toutes les 2 minutes, des dialogues usés de clichés et un humour à se pendre.
Le récit est suffisamment binaire pour ratisser très large. Même la symbolique reste accessible. Une soeur qui distribue des glaçons à la tonne et une autre au tempérament de feu' Vous avez suivi là?' La glace et le feu' Le Ying et le Yang' Le salaire et les impôts' voyez le truc.
Enorme.
On peut même aller le voir avec une méningite, c'est sans danger.
Faut juste ne pas être fragile des nerfs.
Bon, La Reine des Neiges, elle, a le mérite d'être plutôt sur la réserve. Logique, vu ses supers pouvoirs elle vire rapidement dépressive voir sombre.
Mais le problème c'est la frangine' Mon dieu. Elle hurle ses chansons. Comme une fan hystérique de Céline Dion après une bonne dizaine de whisky-coca. Oui, Je sais bien qu'elle se débrouille comme elle peut avec ses deux-trois neurones en poche et que ce n'est pas gentil de se moquer des gens diminués mais je dois vous avouer qu'au cours de cette interminable attraction j'aurais adoré que la princesse de Shreck passe dans le coin et lui colle une bonne droite.
Et visuellement, comment c'est?
Rien à redire, c'est propre. Voir désespérément lisse.
Quelques couchers de soleil et pas mal de nuits étoilées, histoire de faire rêver la ménagère et que je t'emballe le tout dans un Blu-ray Top démo.
Point-barre.
On est à des années lumière de la poésie des premiers Disney. Je n'ose même pas la comparaison avec les Pixar. Les premières demi-heures de La-Haut et Wall-E enterrent une bonne centaine de Reine des Neiges. La richesse d'un Ratatouille devrait suffire à mettre définitivement au chômage les auteurs de cette angoissante guimauve. Mais il semble que les temps changent. Depuis que Facebook a réduit la pensée humaine à "j"aime" "Je n'aime plus" c'est fou ce que les scénaristes se permettent d'offrir. Voyez le dernier X-Men. Quel producteur aurait osé, dans les années glorieuses, mettre 200 millions dans une série Z ?!!!
Ici, tout sent le merchandising à plein nez. Les parents auront à se cogner la version comédie musicale dans les prochaines années. c'est sûre.
Un conseil, allez-y après sifflé la bouteille de Porto que vous planquez sous l'évier' Vous chanterez avec vos enfants et peut-être trouverez vous le courage de taper dans vos mains. Faut juste poser le pop-corn avant.
Il faudra s'y faire. Vu le triomphe il faudra se probablement se cogner le 2. Voir le 3.
Écouter patiemment les enfants de vos plus proches amis (les miens sont éduqués) ânnoner en boucle "Libérée... Délivrée... libérée... délivrée !!!!" Vous devrez patienter jusqu'au bout et garder le sourire. C'est un peu ça la vie. Subir et rester digne.
Je suis parfaitement conscient que cette humble critique va se faire littéralement exploser par les fans transis de cette escroquerie (à peu près 95% de la population mondiale ayant accès au cinéma). Mais voilà, l'intelligence, l'innovation et la poésie restant les derniers remparts contre la fin du monde forcément quant on se permet de les piétiner je deviens colère.

 

 

 Francisco, 

 

 

LA REINE DES NEIGES PHOTO6.JPG

 



19/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi