LES AILES DU SOIR

LES AILES DU SOIR

LES LYONNAIS, travail d'orfèvre

POLAR                                         

OLIVIER MARCHAL

 

 

 120x160-les-Lyonnais_hd-3-883x1200.jpg
 
 
 
 
 
 

Edmond Vidal.

Figure légendaire du grand banditisme.

Portrait d'un pur et dur. 

Du solide.

 

Après 36 et MR73 Olivier Marchal poursuit son travail de restauration du polar Français. Genre moribond en France aujourd'hui.Agonisant dans l'imitation de ses oncles d'Amérique ou s'embourbant dans un naturalisme frileux, multipliant vainement postures et références. Voici donc Les Lyonnais. Très grand film. Mise en scène somptueuse. Acteurs magnifiques.

 

Les-Lyonnais-Photo-Promo-02.jpg

 

 

Un festival de tronches, une histoire solide et des personnages forts pour une fresque au lyrisme salutaire. Le cinéma de Marchal s'impose comme la synthèse idéale de Verneuil et Coppola. Un savoir-faire écrasant qui explose lors de la séquence du baptême ou la trippante autant que tétanisante fusillade de l'hôpital, modèle de mise en scène, découpage et montage. Nous sommes bien chez les pros. Pas de place pour les poseurs ou les majorettes. Ce qui doit nous clouer au fauteuil le fait avec une assurance impériale. On embarque et on suit. C'est du cinéma qui nous tient fort la main et ne nous  perd pas d'un oeil. Du grand et noble cinéma populaire.

Les dialogues, affutés, claquent bien là ou il faut pour filer du carburant aux séquences et sont défendus par des comédiens au top de leur charisme.

Quant au mélange des époques on assiste ici à une véritable prouesse de construction. L'ensemble est d'une fluidité exemplaire portée par cette mise en scène aux cadres larges et généreux solidement charpentés. La photographie en acier trempée et la partition musicale particulièrement efficace et toujours pertinente nous offrent le voyage en première classe tout comme le travail sur le son qui ne nous fait jamais perdre le fil.

Tant de savoir-faire ramassé sur 1h45, forcément, ça ressemble a un intense moment de bonheur ciné. Pas mal de critiques attendaient une fresque d'au moins trois heures mais pourquoi faire plus long? En moins de deux heures tout est dit. Avec un souffle romanesque et une force peu commune. 

Cerise sur le gâteau, côté Blu-Ray Gaumont force le respect. C'est un top démo visuel et sonore. 

 

Intouchables c'était sympa mais le film de l'année 2011 était donc Les Lyonnais 

D'ailleurs, Gérard Lanvin aurait largement mérité un césar. Il tient ici son plus grand rôle avec Le Fils Préféré de Nicole Garcia. Et le trio de jeunes comédiens n'est pas en reste. Dimitri Storoge en tête. Ils tiennent solidement leurs personnages de la manière la plus crédible qui soit. Chapeau bas.

Grand moment de cinoche

 

 

 

Francisco,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reconstitution

 

 

 

 

Marchal

 

 

les-lyonnais-les-lyonnais-a-gang-story-30-11-2011-7-g.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chroniques du Marchal

 

 

 

 artfichier_777966_8810447_202010315657502.jpgartfichier_777966_7616896_201803092607187.jpgartfichier_777966_4457802_201501143204628.jpgartfichier_777966_8187970_201904270304395.jpgartfichier_777966_5656838_201604303315409.jpg

 

 

 

 

 

 

 

artfichier_777966_3924303_201407153020159.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011

1h45

 

Le Blu-ray :  Top démo visuel et sonore. Rien à redire. C'est parfait et merveilleux à regarder. Haute précision , matière et caractère !

 

Réal:

 
 
Scénar :
 
  (scenario),  (scenario),3 more credits »
 
 
 les_lyonnais_3.jpg
 
 


08/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi