LES AILES DU SOIR

LES AILES DU SOIR

KILLER JOE, redneck apocalypse

POLAR                                                            

WILLIAM FRIEDKIN

 

 

Killer-Joe.jpg

 

 

 

 

 

 

Rage. 

Killer Joe est un coup de massue dans l'univers du polar. D'un fait-divers sordide à la Fargo, Friedkin compose une farce violente résonnant comme la symphonie du monde d'en bas. Friedkin cogne ici de toute sa force et creuse jusqu'aux territoires les plus sordides de l'âme humaine. 

 

Drôle et cruel. Violent jusqu'au grotesque, le réalisateur Génial de l'Exorciste et French Connection nous fait de nouveau goûter à l'enfer avec une maitrise de la mise en scène et une direction d'acteur totalement stupéfiantes. Tous incarnent avec une jubilation incroyable ce méga flippant autant que désolant portrait de famille. Les Simpson version trash et meurtriers, personnages totalement déglingués nés sous la plume de Tracy Letts. (Bug, Un été à Osage County)Ainsi, au royaume des imbéciles crasseux Killer Joe règne en maître, porté par l'énormissime prestation de Matthew McConaughey. 

 

Killer Joe nous flanque un sacré coup de poing dans la gueule. C'est hard, sec, âpre, crado, déviant, grossier, vicelard, parfois même insoutenable, mais d'une liberté profondément rassurante à l'époque de lisses productions sur-calibrées et totalement prévisibles. L'amérique sale, stupide et violente oubliée de Disney et Norman Rockwell. Bref, un bon direct, que dis-je, un KO salutaire! 

(le laid peut être beau, le joli jamais...)

 

 

 

 Francisco,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inside

 

  

 

 

 

 

Matt

 

 

killer-joe-gina-gershon-matthew-mcconaughey-emile-hirsh-thomas-haden-church.png

 

 

 

 

 

 


                  

 

 

 

 

 

 

 

60517_front.jpg

 

 

2011

1H40

 

Le Blu-ray :  Affuté, ciselé, ça coupe et ça fait très très mal ! (en bien)

 

Director:

Writers:

 (screenplay),  (play)
 
 
 
KillerJoe10.jpg


29/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi