FRANCISCOLAND (à la poursuite du lapin blanc)

FRANCISCOLAND     (à la poursuite du lapin blanc)

JERSEY BOYS, " Les Quatre Saisons " selon Eastwood

FEEL GOOD MOVIE                   

CLINT EASTWOOD

 

153039.jpg

 

 

 

 

 

 

Un timbre de voix incomparable !

Frankie Castelluccio va grimper sur scène grâce à ses potes Tommy De Vito et Nick Massi, sympathiques petits magouilleurs et musicien à leurs heures dans le Belleville de 1951, New Jersey.

Grâce à cette voix aiguë d'une pureté délicieuse, Frankie et The Variety Trio vont attirer à eux un auteur-compositeur-interprète de génie: Bob Gaudio. Ensemble ils deviendront The Four Seasons et Frankie Castelluccio : Frankie Valli. Un chanteur unique et un groupe mythique dont vous reconnaitrez quasiment tous les morceaux au cours du film.

Les reprises ne se comptent plus.

Tous les plus grands interprètes de variété ont fait vivre leur increvable répertoire.

 

jersey-boys-erich-bergen-vincent-piazza-600x415-570x394.jpg

 

Au charme de ces mélodies s'ajoute l'immédiate sympathie que j'ai éprouvé pour ces quatre acteurs fantastiques qui chantent et dansent ici pour un des géants du cinéma américain. Jersey boys à embauché quasiment tout le casting du spectacle qui a enflammé Broadway.

Seuls deux acteurs de télé et de ciné ont rejoint la troupe, Vincent Piazza (Boardwalk Empire) et l'immense Christopher Walken (acteur certes, mais également ex-danseur) dans le rôle du mafieux bienveillant Gyp DeCarlo.  Tous sont d'une énergie revigorante.Ce biopic prend vite des allures de Feel Good Movie grande classe.

 

Admirablement filmé par un Eastwood au classicisme somptueux. Sa mise en scène, sobre et d'une profonde élégance offre l'espace et le champ libre aux acteurs. Sublime récit de trente ans de musique, d'amour , de coups durs avec toujours cette indéfectible loyauté aux amis du quartier ou l'on a grandi... 

Un conte à quatre voix.

Une pour chaque saison de la vie.

Du printemps...  à l'hiver. 

Humble et généreux, ce nouveau film de maitre Clint se déguste avec le même abandon que l'on éprouve à s'écouter un bon disque de Jazz après une rude journée de boulot... le plaisir de s'abandonner au travail d'un pro amoureux de son sujet. Du pur Eastwood.

Un grand moment de fraicheur soufflé par un cinéaste de 84 ans!

 

ob_b6bfa3_jb-09752.jpg

 

"Clint, comment fais-tu pour garder une telle forme?" lui a demandé un des acteurs.

Dirty Harry a simplement répondu : " Il suffit de ne pas laisser entrer le vieux bonhomme. "  

       

Inutile de préciser que le tout est divinement éclairé et mis en image par le "frère de cinéma" de Sir Eastwood,  Tom Stern. l'ex électro devenu, sur les conseils de Clint,  le directeur photo de l'intégrale du maître depuis Créance de Sang et Mystic River. La photographie de Jersey Boys est un régal. Déjà le lustre et la patine d'un classique. Du pain béni pour le transfert HD. 

Le Blu-ray est sur-mesure. Tous les indicateurs sont au vert.

C'est brillant, étincellant, riche et sans jaune fluo.

 

Jersey boys, I can't Take My Eyes Off You !!!

 

 

 

 

 Francisco,

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté coulisses       

                 

movie-adaptation-of-jersey-boys-films-in-kearny-oct-16-2013-7b90f6b56e91177e.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The real ones!

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avis des membres

 

 

Celdran a aimé Jersey Boys et il le dit:

 

" ... Un pur moment de cinéma, réalisé par l'un de ses maîtres. Eastwood nous fait aimer ses acteurs et nous livre une histoire étonnante. Sobre et efficace."

 

 

 

 

 

117570_front.jpg

 

 

 

 

JERSEY BOYS

2014

2H15

 

Le Blu-ray :  La photographie de Jersey Boys est un régal. Déjà le lustre et la patine d'un classique. Du pain béni pour le transfert HD.  Le Blu-ray est sur-mesure. Tous les indicateurs sont au vert. C'est brillant, étincellant, riche et sans jaune fluo. Classieux.

Director:

Writers:

(screenplay), (screenplay), 2 more credits »
 
 
 
 JB-03014r.jpg


06/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi