FRANCISCOLAND (à la poursuite du lapin blanc)

FRANCISCOLAND     (à la poursuite du lapin blanc)

COSMOPOLIS, un monstre et sa cour

SPECTACLE DE MARIONNETTES                    

DAVID CRONENBERG    

                           

 20080335.jpg

 

 

 

 

Retour à la veine "Crash" et "Festin Nu" de Cronenberg.

 

Dans le huis-clos feutré d'une limousine un Trader de génie, aussi riche que dépouillé de tout sentiment, regarde le monde s'écrouler et son empire lui échapper d'heure en heure. Une odyssée déceptive adaptée du bouquin de Don DeLillo. Récit de la mort de l'humanité en l'homme,  Cosmopolis est une sorte de "film-théâtre". Un lent et fascinant dialogue entre un monstre-roi au visage d'ange et sa cour. Un monde où plus rien ne fait sens. 

 

Aussi lent que fascinant Cosmopolis est un ovni cinématographique qui peut aussi laisser de marbre.

Mais le talent et l'intensité sont là.

Dans la direction d'acteur toujours impériale du réalisateur.

 

Cosmopolis1-1600x900-c-default.jpg

 

Interprétation "habitée" d'un Robert Pattinson né pour le rôle.

Le vampire de la saga Twilight, tombeur de midinettes, doit son échappée à ce rôle.

Présent dans le nouveau Cronenberg Maps to the Stars après une brillante prestation dans The Rover de David Michôd, Pattinson a considérablement gagné en magnétisme. 

Ici, encore timide, il affiche une présence  "désincarnée" qui  " fonde" le rôle. 

Ce jeune acteur au regard étrange est entourée d'une galerie de seconds rôles iconiques. Juliette Binoche dans un agréable contre-emploi, Paul Giamatti (Sideways),  Kevin Durand ( Robin des Bois, Fruitvale Station), Samantha Morton (In America, Minority Report) et Mathieu Amalric.

Tous s'abandonnent avec un plaisir contagieux au virus Cronenberg.

 

20070328.jpg

 

Magnifiée par un transfert Blu-Ray de compétition, La photographie du fidèle Peter Suschitzky est admirable (l'image de Crash et du Festin Nu c'était déjà lui )  On parle quand même du directeur photo d'oeuvres cultes comme L'Empire Contre-AttaqueThe Rocky Horror Picture Show. Son travail aux cotés de Cronenberg depuis Faux Semblants (1988) contribue à la "Cronenberg Touch". 

Parvenir à jouer aussi finement de la lumière et du cadre dans un espace aussi confiné relève du tour de force. Une image d'une profondeur abyssale mais d'une froideur numérique répondant à merveille au portrait d'un être sans âme à la recherche de l'émotion vraie. 

La seule chose qui ne s'achète pas...

 

Fascinant.

(Pour les spectateurs avertis)

 

 

 

 Francisco,

 

 

 

 

 

 

 

 

Inside Cosmopolis

 

Article_94_photo_4.jpg

 

 

 

 

 

 

Cannes 2012

 


 

 

 

 

 

 

Cosmopolis-teaser.jpg

 

 

 

 

 

 

Cosmopolis-Blu-Ray-Exclusivite-Fnac.jpg

 

COSMOPOLIS

2012

1h50

 

Le Blu-ray :   Précision chirurgicale pour le premier tournage numérique de Cronenberg. Les paysages déroulés sur fond vert prennent en HD un aspect irréel des plus pertinents compte-tenu du propos.

 

Director:

Writers:

(screenplay), (novel)

Stars:

, , | »

 

 

 

 

Cosmopolis-Haircut.jpg

 

 



03/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi