Les Chroniques Ciné de Francisco

Les Chroniques Ciné de Francisco

LE NOUVEAU MONDE, Malick prend le large

DRAME   AVENTURE  POÈME                               

TERRENCE MALICK

 

 xl_nouveau_monde-affiche.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrez en hypnose ou restez à quai.

À chaque vision ce film est pour moi un éblouissement. La première heure et le final touchent au sublime, le reste est simplement admirable.

 

Le Nouveau Monde... titre hommage d'une tristesse infinie. Grâce à l'extraordinaire travail accomplit par toute son équipe, Malick ressuscite ici tout ce que nous avons perdu. Nous entrons ici dans la forêt des premiers âges. Tombent alors les repères temporels et narratifs pour un regard miraculeusement vierge sur une culture vivant par et pour la nature. Oubliez le rythme trépidant des fresques hollywoodiennes. Entrez en contemplation. Plus encore avec cette version longue. Le film trouve ici sa totale amplitude. À l'image des ses cadrages en courte-focale ouvrant une profondeur de champs sans limite.

 

L'oeil du spectateur est ici libéré. Le cinéma de Malick respire à pleins poumons. Il n'est pas qu'éthéré. Le rapport à la terre est d'une puissance sans égal dans toute son oeuvre. Le plan final ouvre d'ailleurs sur l'opus majeur a venir: The Tree of Life. Stupéfiant film-monde ouvert sur l'intime, l'espace et le temps.

 

 

Colin Farrell.jpg

 

 

Tout dans Le Nouveau Monde annonce cette dimension nouvelle à venir. Quitter la narration traditionnelle pour s'abandonner au flux de conscience. Au règne de la sensation.

Le montage, travaillé dans les plan-séquences délivre des enchainements miraculeux. Caresses de la divine Pocahontas adressées aux éléments comme à l'être aimé. Incarnation parfaite de l'innocence. Elle reste, d'un bout à l'autre de cette "traversée", cette chef-d'orchestre touchée par la grâce écrivant la partition d'une symphonie pastorale unique dans l'Histoire du cinéma. Ce Nouveau Monde transfiguré par le regard du poète Malick dessine une oeuvre dont l'universalité et la dimension spirituelle gagnent en force au fil des années.  Une des dernières oasis au coeur de l'aridité cinématographique actuelle.

 

Le cinéma de Malick ne cesse de creuser la distance entre ses amoureux et ses détracteurs. Et ce n'est pas ce film-miracle qui les réconciliera. Maitre de la lumière, il est "flux" et ne peut se ranger dans aucune case ni sous aucune étiquette. Chaque image libère le souffle de la seule véritable aventure. Ce parcours éprouvant et chaotique où notre aspiration à l'harmonie se brise sur notre volonté de pouvoir. Quand la peur et l'ignorance empoisonnent la source de vie et nourrissent colère et violence. Le Nouveau Monde résume le parcours Malickien d'une douloureuse et sacrificielle révélation des êtres à leur nature profonde.

Malick est unique, tout comme le furent Kubrick, Bergman et aujourd'hui Paul Thomas Anderson ou Béla Tarr. Ces génies sachant filmer l'indicible. Sans jamais cesser de s'adresser à tous.

 

 

 Francisco, 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paradis perdu

 

 

arton509-1450x800-c_0.jpg

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Chroniques  Malick

 

 

 artfichier_777966_5289660_201511172916531.jpg  artfichier_777966_7967735_201811241721182.jpg  artfichier_777966_8584207_202004162554615.jpgartfichier_777966_5572531_201603261646220.jpgartfichier_777966_8635719_202005182953282.jpg


artfichier_777966_4235478_201410305216750.jpg  Les-Moions-du-ciel-Exclusivite-Fnac-Blu-ray.jpg

 

 

 

 

 

 

16654_front.jpg

 

 

 

2H50  (Version longue)

2005  

 

 Le Blu-ray : Un autre monde en blu-ray! Merci à Metropolitan de proposer un transfert Blu-Ray exemplaire de ce chef d'oeuvre Panthéiste. On peut même s'amuser à compter les feuilles des arbres et s'émerveiller des innombrables nuances de couleurs... 

 

Director:

 

Writer:

 

Stars:

 |  »

 

 

 

 newworld.jpg




29/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi