Les Chroniques Ciné de Francisco

Les Chroniques Ciné de Francisco

ARMY OF THE DEAD, c'est mort

ZOMBINERIE

ZACK SNYDER                                                                                                                                                                 

 

 

4935687.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me suis dit pourquoi-pas.

L'éclectisme me pousse également vers les films de zombies.

Assez fan du charme désuet mais ô combien délicieux des  premiers Romero, des 28 jours et 28 semaines plus tard de Boyle et Fresnadillo, sans oublier les premières saisons de The Walking Dead et, of course, la première incursion (et premier film) de Snyder dans ce registre avec Dawn of the Dead en 2004. 

Séduit par la bande-annonce et les banquets visuels qu'offrent sa filmographie (300 et Watchmen c'est quelque chose) et encore étourdi par l'opulence de sa miraculeuse version de Justice League  j'ai lançé Army, ultra-confiant et avec le cerveau bien en demi-régime histoire de prendre un max de plaisir bourrin. Mais... même ainsi diminué je suis resté dubitatif.

 

 

4366129.jpg

 

 

Pompage de New-York 1997 sur le principe d'un Las Vegas transformé en prison pour morts-vivants, constitution d'équipe façon Sept Mercenaires, zombies en hibernation façon Je Suis une Légende, et j'en passe. Les citations pleuvent comme un mois de mai 2021 mais sans jamais être transcendées. Tout est resservi en fast-food dans une version fade et au rabais. On passe du boeuf bourguignon aux endives. Les personnages : rien que des clichés sur pattes. La direction d'acteur : paresseuse.

Résultat. Personne ne se détache. Dave Bautista était autrement plus convaincant  sous l'oeil de Villeneuve en ouverture de Blade Runner 2049Ici le colosse se contente de promener son invincibilité  en explosant des crânes. Autant dire que l'attachement aux personnages est plus que limité.

 

Et le scénario de s'étirer inutilement sur 2h30 d'une laborieuse randonnée de gros neuneus armés en territoire zombie (j'évoque en coup de vent les dialogues assommants de crétinerie) avec un réveil tardif sur la dernière demi-heure.   Mais, pour moi, il était déjà trop tard. J'ai cherché vainement ici la générosité des spectacles à la Snyder. J'attendais de l'épique et du décomplexé généreux qui rase de près !

Niet. Nada. Force marron derrière et jaune devant.

Encéphalogramme aussi plat que la terne photographie du film avec son filtre délavé, ses petits flairs et ses petits flous autour des focus sur les visages. De la réalisation vue et revue au montage télévisuel. Bref, malgré ses 70 millions de budget (estimé) tout semble étriqué au regard des chefs-d'oeuvre sus-cités. De la zombinerie flemmarde et prévisible jusqu'au coma profond. Jamais surpris, jamais épaté, il y a très longtemps que je ne m'étais pas autant emmerdé devant une histoire de mecs et de nanas qui doivent flinguer des morts, prendre le cash et tout faire péter. Franchement, visionner la bande-annonce et le générique d'intro plutôt sympa du film suffit largement pour toutes celles et ceux qui ne voudraient y jeter un oeil sans gaspiller leur temps.  Mais, bon, visiblement ça plait puisqu'il est prévu un prequel et une série animée !

Allez, je vous laisse, c'est l'heure de mon Xanax.

 

 

 

 

Francisco,

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

Snyder chroniques

 

 

artfichier_777966_8438200_201912081915774.jpg artfichier_777966_8942831_202103285022671.jpg     artfichier_777966_5902868_201607292823469.jpg   artfichier_777966_8949776_202104051351948.jpg     artfichier_777966_9013623_202105263526736.jpg


 

 

 

 

 

 

Army-of-the-Dead-affiche.jpg

2021

2h30

Director:

 Zack Snyder

Writers:

 Zack Snyder (story by), Zack Snyder (screenplay by)  | 2 more credits »

 

 

 Army of the Dead_0.jpg

 



26/05/2021
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi