FRANCISCOLAND

FRANCISCOLAND

APOLLO 11 comme si c'était hier

DOC

TODD DOUGLAS MILLER

 

plakat31285488451368.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a des sorties d'archives qui ressemblent au lever du jour. 

Conservées depuis 1969 ces bandes tournées au format 65mm de la mission Apollo, ont laissé pantois le réalisateur Todd Douglas Miller.

Scope somptueux, sens du cadre admirable, niveau de détail totalement inédit, les images du décollage saisissent dès les premiers plans. L'arrivée de la fusée tractée par une gigantesque auto-chenille (Avatar peut aller se rhabiller) offre la pleine mesure de ce miracle.

 

Une heure trente durant, sans commentaires pontifiants ou dégoulinants d'émotion, par la seule intelligence du montage d'images incroyables et d'échanges radio, nous vivons avec une sensation de direct, le décollage, l'alunissage et le retour sur Terre des trois explorateurs ayant conduit la mission la plus technologique, périlleuse et spectaculaire de l'histoire de l'humanité.

 

Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins apparaissent ici en HD, comme si ils avaient été filmés hier.

Et cette sensation est bouleversante.

 

apollo-11-trailer.jpg

 

Se lisent comme jamais sur leurs visages ce mélange d'appréhension, de courage et de détermination. Ces trois pionniers vont relever en quelques jours un challenge fou et un défi technologique proprement hallucinant compte-tenu des moyens de l'époque.

 

Les images révèlent également l'énormité du dispositif d'encadrement au centre spatial Kennedy, centaines de techniciens et opérateurs suivant l'aventure en continu. L'intelligence des cadreurs s'attarde sur les visages et capte les instants de tension comme d'exaltation.

 

Aux abords de Cap Canaveral c'est tout l'esprit des sixties qui est ressuscité au travers de ces tableaux d'américains, appareil photos et jumelles en bandoulière, s'apprêtant à vivre le premier envol d'humains vers l'astre qui a captivé toutes les tribus de poètes à travers les âges.

 

1008x567.jpg

 

Sur la lune, le niveau de détail des photographies fascine, et les plans captés du hublot permettent de réaliser à quel point le travail de reconstitution accomplit récemment par Damien Chapelle sur son épique, intime et poétique First Man a été exemplaire. Qu'il est bon, à ce propos, d'avoir découvert ce film avant de se replonger dans ce documentaire monté comme un fabuleux crescendo.

Totalement immergé dans l'expérience, on se surprendrait presque à trembler lors du retour sur terre des trois héros. 

 

Apollo 11 fait partie de ces docs nécessaires. Rien que pour que cesse ces aberrantes théories d'un "fake" tourné par Kubrick et j'en passe. Des centaines d'ingénieurs et techniciens étaient présents au centre de contrôle, des dizaines de milliers de spectateurs ont assisté au décollage à Cap Canaveral. Toutes ces abêtissantes théories du complot ruinent aujourd'hui une précieuse vérité : l'homme, capable de torturer, oppresser, flinguer voir atomiser son prochain, est aussi capable de génie et d'ouvrir de la plus belle des manières un chemin vers la mer de la tranquillité. 

 

 

 

Francisco,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

718YHUl0zwL._AC_SX342_.jpg

 

 

APOLLO 11

2019

1H30

 

LE BLU-RAY : Des photographies de la surface lunaire ruisselantes de détails aux séquences de lancement vertigineuses, l'affolante précision des séquences en 65mm, contrastes, détails et couleurs, laisse béat d'admiration. Le sentiment d'assister "en live" et pour la première fois à cette prodigieuses aventure s'imprimera pour longtemps sur votre rétine. Une prodigieuse page d'histoire dignement immortalisée sur support HD.

 

Liens IMDB

Director:

 Todd Douglas Miller

 

 

 

 

436816.jpg



24/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi