FRANCISCOLAND

FRANCISCOLAND

AMERICAN BLUFF, passation de pouvoir

FEEL GOOD MOVIE

DAVID O . RUSSELL

 

199998.jpg

 

 

 

 

 

American Bluff!
Comédie jubilatoire, virtuose où chaque acteur balade le spectateur avec un plaisir contagieux.
Déclaration d'amour au septième art. Art du faux-semblant.

Déclaration d'amour aux losers magnifiques.

On tient ici la quintessence du savoir faire de David O.Russell (Fighter, Happiness Therapy) à savoir : Un don pour donner vie à des types inoubliables et assurer une direction d'acteur à la hauteur.

Ce "nouveau Scorsese" offre ici à Christian Bale et Jennifer Lawrence un accès direct au panthéon des plus grandes légendes du cinéma. Ces deux-là peuvent tout jouer. Bradley Cooper n'est pas en reste et se régale de son personnage. La merveilleuse Amy Adams fait une fois de plus dans la dentelle.

Quel quatuor!

Impossible, alors, de ne pas penser aux plus grandes prestations des géants des années 70. Période féconde ou le vent puissant de la liberté et de la créativité la plus débridée faisait tomber toutes les barrières. terreau sur lesquel fleurirent d'immenses comédiens. Le caméo de Mister De Niro ( toujours avoureux chez O. Russell) et ses regards échangés avec Bale sont là pour le confirmer. En une scène désormais culte nous assistons à une authentique passation de pouvoir entre les chiens fous d'hier et ceux d'aujourd'hui.

 

Tour de force, feux d'artifice,  de l'arnaque à une vérité explosive, American Bluff ne serait qu'un bel exercice de style si il n'offrait, en plus, une histoire d'amour profondément émouvante. L'émotion n'est pas feinte. On s'attache.

L'art du montage fait le reste. Rythme, musique, l'ensemble est emballé avec maestria. Voilà du cinoche qui ne manque jamais de souffle. La classieuse patine au grain subtil de la photographie de Linus Sandgren ( Joy, Promised Land) peaufine l'hommage à un cinéma couillu et fort en gueule.

Scénar bien bouclé, réal aux petits oignons, personnages aussi déroutants qu'attachants, tout est en place pour se laisser aller à un de ces réjouissants bal des nazes comme seul le cinéma sait nous en offrir.

 

Détails, couleurs, côté Blu-ray le bonheur à rendez-vous ici aussi.

Nous tenons là un transfert totalement respectueux d'une des dernières production tourné en 35mm. Vous savez comme j'aime le grain, quand il est délicatement géré. Il est ici magnifiquement retranscrit. Un velours de HD avec de la matière pour nourrir l'oeil et faire battre le coeur des images. Hommage, une fois de plus, au cinéma américain des glorieuses seventies. 

L'art du Bluff touche ici à la grâce.

 

 

 

 

 Francisco,

 

 

 

 ob_4069a1_american-hustle-amy-adams-christian-bale.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 9606_10.jpg

 

 

 

Un moment avec Bradley


 

AB.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

99518_front.jpg

 

 

 

 

 

AMERICAN BLUFF

(AMERICAN HUSTLE)

2013

2h20

 

Le Blu-rayUn transfert aux petits oignons pour une des dernières production tourné en 35mm.
Le grain cinéma est ici magnifiquement retranscrit. Le velours de la HD pour cet hommage au cinéma américain des années 70. Détails et couleurs à la fête !!!

Director:

 
 
 

 266504.jpg



13/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi