FRANCISCOLAND. à la poursuite du lapin blanc !

FRANCISCOLAND.     à la poursuite du lapin blanc !

12 YEARS A SLAVE, Horreur et splendeur

DRAME                                      

STEVE MCQUEEN

 

don_t_just_survive___12_years_a_slave_poster_by_disgorgeapocalypse-d79a20g.png.jpeg

 

 

 

 

Depuis Shame et Hunger, Steve mcQueen poursuit son oeuvre sur l'avilissement et la déconstruction des individus.

12 Years a Slave confronte le spectateur à l'horreur brute de l'esclavage.


Il est bon de rappeler que les champs de coton, avant d'être le berceau du Blues, furent d'abord un lieu d'humiliations quotidiennes et de tortures et ce même après l'abolition de l'esclavage.

De l'humanisme un peu lâche à la cruauté la plus extrème, tous les comportements y sont exposés. Idem pour les victimes ou la résignation et l'obéissance cotoîent la résistance la plus jusqu'au-boutiste, Ce terrible chemin de croix (thématique commune aux trois films du réalisateur) est d'autant plus efficace qu'il s'exprime dans un cadre magnifique tout au long d'un long-métrage d'une beauté plastique renversante. Il faut saluer à l'image, le travail encore une fois admirable de son directeur photo attitré Sean Bobbitt (qui a récemment signé la photographie du magnifique The Place Beyond the Pines)

 

131017_MOV_12Years.jpg.CROP.promovar-mediumlarge.jpg

 

Paradoxe redoutable de la forme et du fond qui offre à chaque tableau de cette oeuvre de maître une force cinématographique évidente.

La limpidité du récit, la maitrise du découpage et le charisme de ses interprètes, ont l'immense mérite de rendre cette nouvelle réalisation de Steve McQueen sensible au plus grand nombre. Une posture "expérimentale" ou "film d'auteur" sur un thème pareil aurait condamné cette oeuvre nécessaire à une audience confidentielle. Or, 12 years devrait être projeté à tout les publics comme dans tous les lycées. Car l'esclavage est une aberration. Et partout dans le monde, ces humains écrasés sont toujours à l'ouvrage.

Une horreur qui reste aujourd'hui encore un crime contre l'humanité désespérément impuni.

Nécessaire.

 

 

Francisco,

 

 




 Oscar du meilleur film 2014

 

 

 

 

Making Twelve Years

 

 

 

 

 

 

 Une étoile est née

  

 

 

 

 

 

 

L'avis des membres

 

 

Boelle      Enfin ! Après Racines et Venus noire, un film traitant de l esclavage, terriblement juste , des scènes insoutenables mais un film essentiel !

 

 

 

 

 

artfichier_777966_3958362_201407282856319.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12 YEARS A SLAVE

2013

2H15

 

 

Le Blu-ray :  Une image resplendissante, ruisselante de détails. Un Blu-ray écrasant de maitrise technique

 

 

Director:

 

Writers:

  (screenplay),  (based on "Twelve Years a Slave" by)

Stars:

 

 

 

 

12_years_a_slave_1.jpg

 



26/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi